LA MINDFULNESS ou MEDITATION DE PLEINE CONSCIENCE

La mindfulness, ou pleine présence, ou méditation de pleine conscience est une pratique issue des traditions millénaires et remasterisée par les recherches américaines dans les années 80.
Sous l’impulsion des pionniers visionnaires, des programmes rigoureux et validés ont vu le jour : le programme de réduction du stress, MBSR, du docteur Jon Jabat-Zin et le programme de thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, MBCT du psychologue Zindel Segal.
Des validations scientifiques et des publications exponentielles témoignent de l’efficacité de ces programmes, pour les adultes comme pour les enfants, en prévention, en remédiation, en démarche personnelle, en support et complément thérapeutique et psychothérapeutique. 
Une approche entièrement laïque centrée sur l’entraînement à l’attention sur l’expérience du   moment présent.

Une pratique pour augmenter notre qualité de présence, se recentrer, s’aligner avec ses valeurs, apaiser le stress, réguler ses émotions, calmer les pensées envahissantes, se relier à son fonctionnement intime, s’ouvrir aux expériences de ses propres mécanismes psychologiques.

DESCRIPTION DE LA PRATIQUE

La méditation de pleine conscience ne consiste pas à ne penser à rien, mais plutôt à réorienter son attention soit de façon ciblée, vers un ou plusieurs éléments du présent (sur ses sensations, sur sa respiration ou tout autre phénomène psychologique tel que la douleur, ou le bien-être), soit de façon non-ciblée, en ouvrant sa vigilance, et ses sens, à tous les éléments de l’instant présent, au fur et à mesure de leur entrée en scène(bruits, pensées, souvenirs, température ambiante, projets, sentiments, position du corps …).

Selon Christophe André : « Elle propose notamment, face aux moments de stress quotidiens, de ne pas chercher à fuir ces instants par la distraction (en pensant à autre chose) ou l’action (en s’absorbant dans le travail ou un loisir) ; il s’agit au contraire de les accueillir et de les observer, dans un état particulier de conscience et d’éveil corporel qui permet d’éviter qu’ils s’aggravent ou deviennent chroniques. »

En se mettant à l’écoute du présent et de ses propres sensations, le méditant est en présence de la structure de ses habitudes. Les pensées ayant un impact majeur sur notre sensation de bien-être et nos décisions quotidiennes, la méditation de pleine conscience, en mettant le pratiquant dans une prise de conscience directe avec ses sensations au moment présent, aurait un effet, au minima, d’apaisement mental.